Une alternative, pas deux ni trois ni quatre !

alternative choix Pourquoi un mot, à un moment donné de sa « vie », est-il détourné de son sens premier ? Par quelle « magie » la majorité d’entre nous finit par l’utiliser à mauvais
escient ? Quelle est l’origine de cette « manipulation des mots » ? Autant de questions qui ont germé dans mon esprit à la lecture d’un simple titre d’article dans un magazine le week-end dernier : « Les nouvelles alternatives ».

Vous voyez où je veux en venir ? Non ? C’est que vous avez été colonisé, que vous avez subi la pression de la conformité. Sans vous en rendre compte, vous vous êtes laissé imposer votre vocabulaire, le sens erroné du mot « alternative ». Vous ne comprenez toujours rien à ma réflexion pseudo-philosophique à 2 euros ? Je vous explique.

« Alternative », dans le cas du titre précité et dans bien d’autres exemples dans les médias ou nos conversations de tous les jours, est employé dans le sens d’une possibilité, d’une option, d’une solution de rechange. Or, une alternative, ce n’est pas ça ! Une alternative est « un choix entre deux possibilités », précise Le Petit Larousse. L’alternative implique de facto l’existence de deux éventualités. Bref, dire « Vous avez le choix entre deux alternatives », « Les nouvelles alternatives » ou encore « Nos alternatives pour se passer de grignoter », ce n’est pas correct. Les moins pointilleux diront que c’est
« impropre ».

Par contre, et juste pour le plaisir d’embrouiller les esprits (je sais, ce n’est pas gentil), on peut dire « Des alternatives de pluie et de neige ». Dans ce cas, l’alternative désigne une succession de deux états différents revenant tour à tour, et n’a rien à voir avec un choix.

On fait une petite récap’ ?

On dit « Une solution de remplacement », on ne dit pas « Une solution alternative »
On dit « Y a-t-il une autre possibilité ? », on ne dit pas « Y a-t-il une autre alternative »
On dit « Il n’y a pas d’autre plan », on ne dit pas « Il n’y a pas de plan alternatif »

« Alternative » n’est que l’un des nombreux mots que nous utilisons de façon incorrecte. Qui pourra m’en citer d’autres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *