Allô SOS Langage ?

Smiling redhead girl in red polka dot dress with green dial phone on yellow background. Quel ramdam autour de cette « nouvelle » réforme de l’orthographe qui date en fait de 1990, appliquée en Belgique depuis la rentrée scolaire 2008, et que tout le monde semblait avoir oubliée jusqu’à ce qu’une vidéo du site TF1.fr vienne voici deux jours, ô malheur, nous annoncer erronément la disparition pure et simple de l’accent circonflexe. Jamais ce
« chapeau chinois », les « ognons » et les « nénufars » n’ont eu autant de succès dans la presse et sur la Toile !

Si la simplification est à l’origine de cette réforme, rappelez-vous que cette dernière n’est nullement contraignante. Libre à vous de continuer à écrire « oignon », « nénuphar » et de mettre un accent circonflexe sur le « i » de « disparaître », puisque non et définitivement non, il ne disparaît pas !

Et si l’orthographe vous rend fou (ou folle), sachez qu’outre le dictionnaire, le « Bon
usage » et le « Bescherelle », il existe pour les plus paresseux (ou les plus pressés) un service téléphonique gratuit d’assistance linguistique. A côté de SOS Suicide, il y a en effet SOS Langage ! Le second vous évitera peut-être d’appeler le premier. Hum…

Il suffit de composer le 02 219 49 33, du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à
17 h. Vous pouvez également poser votre question orthographique ou grammaticale par l’intermédiaire d’un formulaire en ligne. Vous recevez une réponse instantanément, sauf pour les questions un peu plus ardues. Dans ce cas, on vous rappelle. Le service existe depuis 1993. Je ne sui pas sûre, pourtant, que vous soyez nombreux à le connaître.

Autre solution de « dépannage » ? La Banque de dépannage linguistique (BDL). De la typographie à la ponctuation en passant par l’orthographe ou les abréviations, vous y trouverez des réponses à toutes vos questions.

Enfin, le Projet Voltaire vient de lancer une toute nouvelle app pour smartphone baptisée Orthosens. Elle ne répondra pas à vos questions précises mais propose de vous « relaxer avec l’orthographe ». Détendu(e) dans votre canapé, écouteurs dans les oreilles,
« Orthosens vous plonge dans une atmosphère de relaxation où 20 règles de grammaire se mêlent aux sons apaisants de la nature ».

Si avec tout cela vous faites encore des fautes d’orthographe…

« 99 dessins pour ne plus faire de fautes »

99 dessins Voilà un livre à lire sans faute ! Car il vous permettra de ne plus jamais en faire. Du moins, il vous évitera de trébucher sur les 99 mots les plus souvent mal orthographiés. Amusant, ludique, « 99 dessins pour ne plus faire de fautes » devrait selon moi être distribué dans toutes les écoles, un exemplaire à chaque élève ! Joëlle, si tu me lis… Sa magie ? Il rend les difficultés orthographiques graphiques !

Les deux « b » de « sabbatique » se transforment subitement en haut de maillot de bain féminin. Le « i » de « dessin » en crayon, tandis que le « e » de son homonyme « dessein » devient une cible. Quant aux deux « B » fiévreux de part et d’autre de la syllabe « nu » du mot « obnubilé », ils vous permettront de ne plus jamais écrire « obnibulé » ! Un dernier exemple ? Le « s » de
« puits », transformé en manivelle pour remonter le seau… du puits. Allez, encore un :
le « t » de « bénit » transformé en croix du supplice.

Chaque dessin est accompagné d’un texte qui rappelle les règles de base, revient sur l’étymologie et signale les exceptions.

Cette petite vidéo devrait vous mettre les mots à la bouche :

On dit souvent qu’une image vaut mieux que mille mots. Cet ouvrage le prouve une fois de plus. Il frappe notre imagination et est une aide précieuse à la mémorisation. Du moins pour tous ceux dont la mémoire est visuelle. Et pour les autres qui ont une mémoire davantage auditive, on rappellera que l’orthographe peut aussi s’apprendre en chansons

Sandrine Campese, « 99 dessins pour ne plus faire de fautes », Editions de l’Opportun, 2015.