Allô SOS Langage ?

Smiling redhead girl in red polka dot dress with green dial phone on yellow background. Quel ramdam autour de cette « nouvelle » réforme de l’orthographe qui date en fait de 1990, appliquée en Belgique depuis la rentrée scolaire 2008, et que tout le monde semblait avoir oubliée jusqu’à ce qu’une vidéo du site TF1.fr vienne voici deux jours, ô malheur, nous annoncer erronément la disparition pure et simple de l’accent circonflexe. Jamais ce
« chapeau chinois », les « ognons » et les « nénufars » n’ont eu autant de succès dans la presse et sur la Toile !

Si la simplification est à l’origine de cette réforme, rappelez-vous que cette dernière n’est nullement contraignante. Libre à vous de continuer à écrire « oignon », « nénuphar » et de mettre un accent circonflexe sur le « i » de « disparaître », puisque non et définitivement non, il ne disparaît pas !

Et si l’orthographe vous rend fou (ou folle), sachez qu’outre le dictionnaire, le « Bon
usage » et le « Bescherelle », il existe pour les plus paresseux (ou les plus pressés) un service téléphonique gratuit d’assistance linguistique. A côté de SOS Suicide, il y a en effet SOS Langage ! Le second vous évitera peut-être d’appeler le premier. Hum…

Il suffit de composer le 02 219 49 33, du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à
17 h. Vous pouvez également poser votre question orthographique ou grammaticale par l’intermédiaire d’un formulaire en ligne. Vous recevez une réponse instantanément, sauf pour les questions un peu plus ardues. Dans ce cas, on vous rappelle. Le service existe depuis 1993. Je ne sui pas sûre, pourtant, que vous soyez nombreux à le connaître.

Autre solution de « dépannage » ? La Banque de dépannage linguistique (BDL). De la typographie à la ponctuation en passant par l’orthographe ou les abréviations, vous y trouverez des réponses à toutes vos questions.

Enfin, le Projet Voltaire vient de lancer une toute nouvelle app pour smartphone baptisée Orthosens. Elle ne répondra pas à vos questions précises mais propose de vous « relaxer avec l’orthographe ». Détendu(e) dans votre canapé, écouteurs dans les oreilles,
« Orthosens vous plonge dans une atmosphère de relaxation où 20 règles de grammaire se mêlent aux sons apaisants de la nature ».

Si avec tout cela vous faites encore des fautes d’orthographe…

Se faire corriger en public par @Bescherelle

Conjugating verbs in French Twitter, c’est comme Facebook : très chronophage. Et on n’est jamais certain d’y trouver des informations un tantinet utiles… Cependant, si l’on cherche l’énervement, on est peut-être au bon endroit : des polémiques stériles en veux-tu en voilà, des disputes au vu et au su des foules, des blagues que seuls leurs auteurs comprennent (et encore)… Bref, à vue de nez, on dirait : 90 % de textes dont on se passerait bien. Mais chez les Points sur les i, nous sommes plutôt positifs. Disons donc : sur Twitter, comme sur Facebook, nous trouvons environ 10 % de bonnes choses. Et vous ?

Cela dit, relativisons quand même : ces 10 % sont parfois criblés de fautes d’orthographe et de grammaire. On ne compte plus, par exemple, ces infinitifs mis à la place des participes passés. Peut-être parce que c’est plus facile à accorder… De temps en temps, nous avons même envie d’intervenir dans les discussions « privées », pour redresser les torts et rendre justice à cette belle langue française que nous aimons tant.

Eh bien, sur Twitter, nous pouvons désormais compter sur un allié, un véritable justicier : il s’appelle Bescherelle et n’a rien à voir avec la collection d’ouvrages de référence. D’ailleurs, il ne s’exprime pas du tout de la même manière : disons que son langage est moins châtié. Il est même très direct… Des exemples valent mieux qu’un long discours.

En quelques semaines, les coups de cravache de Bescherelle ont conquis plusieurs milliers de personnes. Plaisir ou honte d’être « corrigé » en public ? Difficile à dire. Mais si ça peut servir…

Merci à Johan Rinchart pour son inspiration…