Se faire corriger en public par @Bescherelle

Conjugating verbs in French Twitter, c’est comme Facebook : très chronophage. Et on n’est jamais certain d’y trouver des informations un tantinet utiles… Cependant, si l’on cherche l’énervement, on est peut-être au bon endroit : des polémiques stériles en veux-tu en voilà, des disputes au vu et au su des foules, des blagues que seuls leurs auteurs comprennent (et encore)… Bref, à vue de nez, on dirait : 90 % de textes dont on se passerait bien. Mais chez les Points sur les i, nous sommes plutôt positifs. Disons donc : sur Twitter, comme sur Facebook, nous trouvons environ 10 % de bonnes choses. Et vous ?

Cela dit, relativisons quand même : ces 10 % sont parfois criblés de fautes d’orthographe et de grammaire. On ne compte plus, par exemple, ces infinitifs mis à la place des participes passés. Peut-être parce que c’est plus facile à accorder… De temps en temps, nous avons même envie d’intervenir dans les discussions « privées », pour redresser les torts et rendre justice à cette belle langue française que nous aimons tant.

Eh bien, sur Twitter, nous pouvons désormais compter sur un allié, un véritable justicier : il s’appelle Bescherelle et n’a rien à voir avec la collection d’ouvrages de référence. D’ailleurs, il ne s’exprime pas du tout de la même manière : disons que son langage est moins châtié. Il est même très direct… Des exemples valent mieux qu’un long discours.

En quelques semaines, les coups de cravache de Bescherelle ont conquis plusieurs milliers de personnes. Plaisir ou honte d’être « corrigé » en public ? Difficile à dire. Mais si ça peut servir…

Merci à Johan Rinchart pour son inspiration…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *