« Aucuns » au pluriel ? Mais oui !

J’adore la langue française et son art toujours subtil de nous faire tourner en bourrique. Prenons le pronom indéfini « aucun ». En toute logique, s’il n’y en a aucun, c’est qu’il n’y en a pas. Résultat : « Aucun » ne s’accorde pas, pas plus, d’ailleurs, que le nom qui le suit. On écrira ainsi « aucun livre », « aucune maison ». Oui mais, ce serait vite oublier que nous parlons une langue qui aime nous mettre des bâtons dans les roues et nous pousser à la faute orthographique.

Car « aucun » est aussi un adjectif. Un adjectif qui s’accorde au féminin, jusque-là rien d’anormal, mais qui s’accorde aussi… au pluriel ! Oui, « aucun » peut s’orthographier
« aucuns » avec une « s » (pour rappel « s » est un nom féminin quand on prononce cette lettre « ès » et masculin quand on la prononce « se », quand je vous disais que le français nous fait tourner en bourrique !).

Mais alors, dans quel cas « aucun » prend-il une « s » ? C’est simple : quand il est suivi d’un nom qui n’existe qu’au pluriel ! Comme « appas », « gravats », « fiançailles », « frais », « ossements »… Et la liste de ces mots est bien plus longue qu’on le pense. Pire, beaucoup d’entre nous ignorent sans doute que certains ne s’emploient qu’au pluriel et les utilisent couramment au singulier. Des exemples ? « Archives », « vêpres », « fringues », « agissements »…

Pour toujours bien accorder « aucun », voici un petit cadeau : la liste des noms toujours au pluriel dont la plupart, avouons-le, ne font pas vraiment partie du vocabulaire courant…

Accordailles, affres, agissements, aguets, ambages, annales, appas, appointements, archives, armoiries, arrérages, arrhes, balayures, besicles, braies, brisées, calendes, complies, condoléances, confins, décombres, dépens, dommages-intérêts, écrouelles, entrailles, environs, épousailles, errements, êtres/aîtres, fèces, fiançailles, floralies, fonts, frais (monnaie), fringues, frusques, funérailles, gémonies, gravats, hardes, honoraires, ides, impedimenta / impédimenta, latrines, laudes, limbes (religion catholique), lombes, lupercales, mamours, mânes, matines, miscellanées, mœurs, obsèques, ossements, pandectes, pouilles, prémices, prolégomènes, relevailles, retrouvailles, rillettes, rillons, rogations, semailles, sévices, ténèbres, thermes, universaux, vêpres.

2 réflexions au sujet de « « Aucuns » au pluriel ? Mais oui ! »

  1. On peut toutefois noter que « appointement » existe au singulier, avec un sens différent, et qu’il arrive que « fringue » soit employé.
    Pour « ossements », le CNRTL mentionne un emploi rare au singulier, comme synonyme d’ossature.
    ——————
    « Aucuns sucres ajoutés » (très bien !) dans certaines boissons, dont les publicités proclament plus souvent « Zéro sucres ajoutés » – accord qui heurte autant l’œil que la logique…

    * monnaie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *